Projet de collaboration entre l’école du Parvis et la Roseraie

A l’école du Parvis, depuis déjà quelques années déjà, nous avons fait le choix de mettre en pratique  la pédagogie institutionnelle qui répond de façon bénéfique aux besoins de notre population scolaire.

Pour rappel, la pédagogie institutionnelle est une pédagogie qui met en place, au sein de l’école, différentes institutions (Conseil de coopération, élections des délégués, Conseil d’école, forum, bracelets de comportement, …).

Il s’agit de créer et de faire respecter les règles de vie dans l’école de façon à ce que l’enfant perçoive l’école comme un endroit sécurisant et cadré où l’on peut régler des questions, donner son avis, prendre des responsabilités (cf F. Oury).

Ainsi, l’enfant va progressivement prendre en charge sa vie d’écolier, retrouver le goût d’apprendre à travers un engagement personnel, des initiatives, des projets.

Depuis la mise en place de ce projet au sein de notre école, nous pouvons chaque jour  en constater les bénéfices, tant au niveau du comportement que de la motivation des enfants de manière générale.

Nous avons la chance de bénéficier de locaux neufs et adaptés à nos enfants.  Néanmoins nous voulions d’avantage pour enrichir notre projet pédagogique. Notre environnement urbain limite notre espace extérieur et prive nos élèves du contact avec la nature. Ainsi, collaborer avec La Roseraie permet d’offrir à nos élèves une initiation différente, une occasion de vraiment faire sortir les classes de leur cadre, de s’ouvrir à l’extérieur.

L’espace et les activités de La Roseraie complètent avantageusement les dispositifs déjà mis en place à l’école.

Ce projet permet de :

  • Favoriser une connexion, un ancrage, un contact régulier avec la nature pour développer une « conscience durable ».
  • Être conscient des conséquences de ses activités et choix de vie sur l’environnement.
  • Apprendre à gérer des ressources collectives.
  • Proposer des solutions pour diminuer l’impact écologique.
  • Proposer ou participer à des projets environnementaux.

Ainsi, les élèves ont déjà participé à la création d’un poulailler et d’un potager et prévoient la  construction d’un clapier et d’un four à pain. La part du travail confiée aux enfants est réelle et concrète.  Sans leur participation, le projet ne peut être mené à bien.

Dans ce contexte, les adultes jouent le rôle de facilitateurs en créant pour les enfants un espace de coopération et d’entraide.  A travers des expériences singulières, les problèmes qu’un élève peut rencontrer dans la classe s’en trouvent relativisés grâce à ses réussites dans les nouveaux domaines.

Le projet à La Roseraie se déroule une journée par semaine. Cette année, 7 des 9 classes de l’école s’y rendent en transports en commun ou selon les aptitudes et la météo, en vélo. Ces journées sont donc constituées de moments d’échange, d’ateliers, de diverses activités organisées en moments collectifs, travaux de groupes et de temps de travail individuel mis au service des différents projets.

Chaque élève doit s’impliquer, en fonction de ses intérêts, dans un projet individuel ou collectif (construction, reportage, création, …)

En outre, la présence d’artistes du spectacle en résidence à La Roseraie, permettent aux enfants de découvrir le milieu du spectacle en assistant aux différents temps de création et aux répétitions.

Ils ont également l’occasion d’échanger avec les artistes et de découvrir leur métier.

Les moments d’échanges (conseils, échanges, réunions) seront à la base des choix et de l’orientation des projets et permettront la régulation et l’évaluation de ceux-ci.

Dans un esprit de continuité, il est évident que lors du retour en classe, les apprentissages vécus de manière concrète sont formalisés, structurés et synthétisés.  Pour ce faire les enfants ont l’occasion d’écrire un journal, de faire une exposition, de rechercher des informations complémentaires et de laisser des traces de l’évolution de leurs apprentissages.

Le projet finalisé sera présenté aux parents lors de la fête d’école qui aura lieu sur le site de La Roseraie en fin d’année scolaire.